ANR ECOMED – deux contrats postdoctoraux mis au concours

Le projet ECOMED. Les Économies méditerranéennes à la fin du Moyen Âge (ca. 1350- ca. 1500) : crises, reconstructions, restructurations (ANR-23-CE27-ECOMED), est lauréat de l’appel à projet générique 2023 de l’ANR (AAPG, instrument PRC) et bénéficie du soutien de la Casa de Velázquez (EHEHI, Madrid).

Un recrutement synchronisé avec le calendrier universitaire (début des contrats en septembre) est possible. Tous les candidats intéressés sont invités à candidater d’ici au 5 janvier.

Dans ce cadre, deux contrats de recherche de 48 mois à compter du 1e avril 2024, l’un en archéologie médiévale et l’autre en histoire médiévale, sont mis au concours : les dossiers sont à rendre pour le 5 janvier 2024 et une audition (en visioconférence) est à prévoir à la fin du mois de janvier 2024.

Ces deux post-doctorats serviront à comprendre comment les interactions entre les évolutions environnementales et celles des activités humaines contribuent à redéfinir les dynamiques économiques en Méditerranée à la fin du Moyen Âge. Pour ce faire, les bénéficiaires des contrats de recherches contribueront à construire et à alimenter une base de données relationnelles centrée sur la récolte, la consommation et la commercialisation des produits issus du vivant (céréales, produits de l’élevage, bois, textile). Ces produits seront choisis parce qu’ils sont largement diffusés (aux échelles locales, régionales et méditerranéennes), qu’ils ont un impact environnemental et spatial prononcé et parce qu’ils occupent une grande partie des activités économiques. Les personnes recrutées contribueront ainsi à rassembler les informations disponibles dans la littérature publiée touchant aux données écrites, archéologiques et paléo-environnementales informant sur l’économie et les activités humaines.

 

Télécharger les fiches de poste :

  • Postdoctorat en archéologie : FR / EN
  • Postdoctorat en histoire : FR / EN

Grille salariale indicative (cat. A) permettant d’établir le salaire en fonction de l’expérience de la personne recrutée.

 

Le projet est coordonné par Cédric Quertier, chargé de recherche au CNRS et membre du laboratoire LAMOP (laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris) et rassemble une soixantaine de chercheurs de France (CNRS, univ. Paris 1 et Aix-Marseille-Université), d’Espagne (CSIC, univ. Barcelone, Lérida, Saragosse), d’Italie (univ. Milan, Rome 2, Cagliari), d’Angleterre et de Grèce, spécialisés dans l’étude des mondes méditerranéens dans une perspective interculturelle.

Le projet part du constat d’une divergence entre les historiographies de l’Europe du Nord et du bassin méditerranéen. Il vise à rassembler et connecter les données historiques, archéologiques et paléo-environnementales pour construire un référentiel commun au monde académique intéressé aux transformations économiques de la fin du Moyen Âge. Pendant 48 mois, il étudiera des aspects tels que les réponses aux transformations environnementales de part et d’autre de la mer ; la diversification et la commercialisation des productions agricoles et artisanales ; l’utilisation des matières premières et la circulation des marchandises ; l’adaptation des institutions et des États, ainsi que les conflits structurant la période et la zone ; il s’intéressera enfin aux recompositions sociales et à la croissance.



Citer ce billet
Nicolas Perreaux (2023, 30 novembre). ANR ECOMED – deux contrats postdoctoraux mis au concours. Les carnets du LaMOP. Consulté le 24 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qq13

Nicolas Perreaux

Médiéviste, ingénieur de recherche à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (LaMOP)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search