Claire Tignolet – Théodulf d’Orléans (vers 760-821) – Histoire et mémoire d’un évêque carolingien

Présentation de l’éditeur

Parmi les lettrés entrés au service de Charlemagne à la fin du VIIIe siècle, Théodulf est une figure à la fois représentative et singulière. Par ses productions et ses fonctions de missus, d’évêque, d’abbé, il contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre des réformes et fait partie des proches du souverain. Sa déposition en 818 jette cependant une ombre sur sa carrière et sur ce qu’il est possible d’en reconstituer. À partir de l’étude de son œuvre et des variations de son image dans les sources du premier Moyen Âge, y compris manuscrites, cet ouvrage examine les différentes facettes de son action et de son parcours, comme lettré et comme prélat, et met en lumière le jeu d’échelles qui caractérise les réformes carolingiennes. Grâce à l’analyse de son environnement relationnel, la participation de Théodulf à la révolte de Bernard d’Italie et sa disgrâce font l’objet de nouvelles hypothèses.

Voir le livre sur la page de l’éditeur.



Citer ce billet
Nicolas Perreaux (2023, 14 mars). Claire Tignolet – Théodulf d’Orléans (vers 760-821) – Histoire et mémoire d’un évêque carolingien. Les carnets du LaMOP. Consulté le 24 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qq0a

Nicolas Perreaux

Médiéviste, ingénieur de recherche à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (LaMOP)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search