Les marâtres : des mots, des personnes, des familles

Colloque international, les 24 et 25 novembre 2022

Université d’Artois, Arras – Maison de la Recherche – Salle des colloques et diffusion en visio

Organisation : Anne Jusseaume (Université d’Artois, CREHS) et Laurence Leleu (Université d’Artois, CREHS).

Comité scientifique : Sabine Armani (Université Sorbonne Paris Nord, Pléiade UR7338), Marianne Closson (Université d’Artois, Textes et Cultures UR 4028), Aurélie Damet (Paris I Panthéon-Sorbonne, ANHIMA UMR 8210), Agnès Fine (EHESS, LISST UMR 5193-CAS), Vincent Gourdon (CNRS, Centre Roland Mousnier UMR 8596), Régine Le Jan (Paris I Panthéon-Sorbonne, LAMOP UMR8589), Didier Lett (Université de Paris, ICT EA 337), Nicole Pellegrin (CNRS, IHMC UMR 8066).

 

 

Argumentaire

Ce colloque d’anthropologie historique a pour objectif d’interroger la construction sociale et littéraire de la figure de la marâtre, de l’Antiquité à nos jours. Il vise à articuler l’étude des mots et des représentations associés à la seconde épouse avec celle des formes familiales et du système de parenté dans lesquelles elles s’inscrivent. Pour ce faire, il importe de repérer les termes utilisés pour désigner cette femme au sein d’une famille, de saisir les normes sociales, culturelles et religieuses qui contribuent à la légitimer ou à la discriminer. Nous souhaiterions aussi, autant que faire se peut selon les périodes et à l’appui de la démographie historique, saisir l’évolution de l’ampleur sociale de ce phénomène.

 

Télécharger l’affiche et le programme au format PDF

 

Programme

Jeudi 24 novembre

9h : Accueil café

9hl5 : Introduction du colloque

Mot d’accueil : Pierre Schneider (Univ. d’Artois, CREHS)

9h30-10h : Anne Jusseaume (Univ. d’Artois, CREHS) et Laurence Leleu (Univ. d’Artois, CREHS) : Introduction.

10h00-10h30 : Sylvie Joye (Univ. de Lorraine, HisCAnt-MA) : De la multiplicité des figures maternelles. Eléments de comparaisons entre quelques études historiques et anthropologiques consacrées à l’Europe et à la Chine.

 

Session 1 (10h45-12h30) : Les marâtres, de mauvaises belles-mères ? (1)

Présidence de séance : Didier Lett (Univ. de Paris Cité, ICT)

Justine Audebrand (Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne, LaMOP) : La légende noire d’Ælfthryth (années 970 – années 1130).

Véronique Beaulande-Barraud (Univ. Grenoble Alpes, LUHCIE) : « Ainsi que plusieurs marâtres ont acoustumé de faire » : portrait d’une belle-mère indigne (Champagne, mi XVe siècle).

Lucie Laumonier (Concordia Univ.) : « Voulentiers les secondes femmes vont contre les enfans des premières » : décrire la marâtre devant le Parlement de Toulouse au XVe siècle.

Repas

 

Session 2 (14h-15h15) : Les marâtres, de mauvaises belles-mères ? (2)

Présidence de séance : Nicole Pellegrin (CNRS, IHMC)

Paula Almeida Mendes (Univ. de Porto, CITCEM) : Représentations littéraires de la marâtre au Portugal (XVIe-XVIIIe siècles).

Nathalie Freidel (Wilfrid Laurier Univ. via Zoom) : Deux figures divergentes de la marâtre au prisme des correspondances de Louise de Coligny (1598-1619) et de Mme de Sévigné (1675-1684).

Session 3 (15h45-17h) : Espaces extra-européens

Présidence de séance : Nicole Pellegrin (CNRS, IHMC)

Djokouri Loroux Serge Pacôme Junior (Univ. Alassane Ouattara de Bouaké) : « Lêbôdjo », ou la marâtre dans la société Bété (Côte d’ivoire).

Sofiane Bouhdiba (Univ. de Tunis) : La marâtre dans le conte tunisien.

 

Vendredi 25 novembre

9h : Accueil café

 

Session 4 (9h30-12h) : Marâtres et structures familiales

Présidence de séance : Vincent Gourdon (CNRS, Centre Roland Mousnier)

Marcella Farioli (Univ. Paris Est, CRHEC) : L’évolution de la marâtre grecque entre histoire et représentations : le cas athénien.

Cécile Beghin (Lycée Jean Jaurès, Montreuil, EHESS, Université de Cergy) : Remariage et circulation des biens dans les familles languedociennes aux XIVe et XVe siècles.

Isabelle Chabot (Univ. di Padova) : Maternités plurielles, maternité « cruelles ». Marâtres et mères à Florence (XIVe-XVe siècles).

Claire-Lise Gaillard (INED, Centre d’Histoire du XIXe siècle) : « Accepterait enfants » : les secondes épouses dans le marché des rencontres (au tournant des XIXe et XXe siècles).

Repas

 

Session 5 (14h-15hl5) : La marâtre, bouc-émissaire d’un conflit avec le père ?

Présidence de séance : Régine Le Jan (Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne, LaMOP)

Emmanuelle Santinelli (Univ. polytechnique des Hauts-de-France, Valenciennes, LARSH) : La femme de leur père et les enfants de son mari : nouvelle mère, belle-mère trop influente ou consors regni ? Des secondes et subséquentes épouses dans la famille royale carolingienne.

Marianne Closson (Univ. d’Artois, Textes et cultures) : La marâtre amoureuse : réécritures du mythe de Phèdre aux XVIe et XVIIe siècles.

Session 6 : (15h30-16h30) : De nouvelles pistes pour l’histoire des marâtres ?

Présidence de séance : Régine Le Jan (Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne, LaMOP)

Inès Anrich (Sorbonne Univ. – Centre d’Histoire du XIXe siècle) et Anne Jusseaume (Univ. d’Artois, CREHS) : Les sources de la vie religieuse, des sources pour faire l’histoire des marâtres à l’époque contemporaine ?

 

Pour ne pas conclure : perspectives pour le second colloque


Nicolas Perreaux

Médiéviste, ingénieur de recherche à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (LaMOP)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search