Expériences collectives, pratiques et communautés au premier Moyen Âge. Études de cas et réflexions méthodologiques

Journée d’études, le vendredi 30 septembre 2022, organisée par Geneviève Bührer-Thierry (LaMOP) et Piroska Nagy (UQAM)

 

Bible dite de Charles le Chauve, BnF Lat 1, fol. 27v., vers 840.

 

Argumentaire

Les communautés médiévales – citadines ou rurales, politiques ou religieuses – sont depuis longtemps au cœur de l’intérêt historien. Dans les sociétés prémodernes, les communautés locales étaient à la base de toute expérience de la société : le singulier ne pouvait se penser qu’à partir du collectif; l’individu, à partir de la communauté et jamais sans. Si les pratiques des communautés supposent la coopération des membres d’un groupe en vue de la réalisation d’un objectif commun, et reposent à la fois sur une culture partagée et sur l’interaction et l’échange régulier d’informations, amenant à la prise de conscience d’une spécificité et d’une identité distincte, de nombreuses occasions de la vie en société rassemblent des foules et créent des collectivités éphémères, qui peuvent avoir une durée de vie variable. L’on peut penser à celle des foules accompagnant les translations de reliques ou des processions, à des événements liturgiques ; à celle des membres de différentes assemblées (plaid, assemblée générale, concile); aux armées en campagne, ou encore à de foules en colère, qu’il s’agisse des différents épisodes « patarins » en Italie ou des foules mettant à sac le Harzbourg d’Henri IV en 1074. Qu’est-ce qui caractérise l’expérience collective – et l’expérience personnelle d’un événement collectif ? Quelles sont les expériences et les descriptions de la foule éphémère ou du rassemblement collectif qui servent parfois à actualiser une communauté durable ? Comment l’une et l’autre sont décrites, évaluées, et comment les comprendre aujourd’hui ?

 

Programme

9h00 :
Geneviève Bührer-Thierry, Université de Paris I et Piroska Nagy, UQAM
Introduction

 

1ère partie : Expériences collectives et construction des identités
Président : Gordon Blennemann, Université de Montréal

9h30 :
Laurent Jégou, Université Paris I Panthéon-Sorbonne,

L’expérience conciliaire comme instrument de construction de l’identité collective épiscopale à la fin du IXe siècle

10h30 :
Béatrice Couture, Université de Montréal,

« Des assemblées pieuses de citoyens » : les Rogations comme fêtes unificatrices des communautés alto-médiévales

11h30 Pause

11h45 :
Antonio Manco, Università Sacro Cuore, Milan

Miracles et émotions collectives dans les pèlerinages militants au tombeau d’Anselme de Mantoue (XIe s.)

12h45-14h00 dîner /déjeuner

 

2ème partie : Expériences collectives et résolution des conflits
Président : Richard M. Pollard, UQAM

14h00 :
Erika Cinello, Université de Bologne Alma Mater Studiorum

Le « commun » à travers la communauté. L’expérience collective du publicum dans le placitum de Risano

15h00 :
Shane Bobrycki, Université de Vienne

Clamor, concursus, et tumultus à Tours: le collectif en débat au IXe siècle

16h Pause

16h30 :
Piroska Nagy, UQAM

De quoi témoignent les serments collectifs à Milan au XIe siècle? Communauté(s), pratiques, droit(s)

17h30 Conclusions


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nicolas Perreaux (29 août 2022). Expériences collectives, pratiques et communautés au premier Moyen Âge. Études de cas et réflexions méthodologiques. Les carnets du LaMOP. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qpze


Nicolas Perreaux

Médiéviste, ingénieur de recherche à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (LaMOP)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search