Doléances

Michelle Bubenicek et François Foronda (dir.), Doléances. La plainte politique, voie de régulation des rapports gouvernés-gouvernants (XIIIe-XVIIIe siècle), Paris, Ecole nationale des chartes, 2022.

Présentation de l’éditeur

Entre la révolution du gouvernement, au xiiie siècle, et la révolution de la citoyenneté, au xviiie siècle, la doléance, ou la plainte politique, a fonctionné telle une voie de régulation du rapport entre gouvernés et gouvernants. Si l’histoire d’autres formes de demandes est bien connue, la requête par exemple, celle de la doléance restait à entreprendre. Cet ouvrage en propose les premiers jalons, sur la base d’une enquête documentaire de dimension européenne visant à déterminer l’identité propre de la doléance. Émerge ainsi toute la complexité des supposées origines des « cahiers de doléances », dont la mémoire a été avivée, en France, par le récent Grand débat national et les « cahiers des mairies ». À travers des contributions d’historiens spécialistes du politique et du social ainsi que de juristes historiens du droit, l’ouvrage met délibérément l’accent sur les sources qui permettent d’exprimer et donc de connaître la doléance, qu’il s’agisse de suppliques, de requêtes, de mémoires, de billets manuscrits, de cahiers synthétiques, de placets ou de recueils imprimés. Une attention particulière est également apportée à l’économie interne de ces supports, et notamment à la langue et au vocabulaire employés. Ces approches croisées permettent ainsi d’appréhender la doléance comme un objet historique à part entière.

Voir la fiche sur le site de l’éditeur.

Sommaire

Introduction générale

Michelle Bubenicek : « Une approche comparée de la plainte politique est-elle possible ? »

Première partie. Pour une sociologie de la plainte en politique
« Introduction », par Jan Dumolyn
« Vox populi, vox regis ou l’art du monologue politique : les réunions publiques sous Philippe IV le Bel », par Caroline Decoster
« Pétitions et plaintes collectives en Flandre médiévale : les acteurs et les institutions », par Jonas Braekevelt et Jan Dumolyn
« Les capitula des villes de Provence au xv e siècle : jalons pour une enquête », par Michel Hébert
« Les remontrances du parlement de Paris : instrument de conseil et arme de contestation du pouvoir monarchique au xviii e siècle », par David Feutry
« Pétitions et engagements collectifs dans les territoires frontaliers septentrionaux (juin 1791-août 1792) », par Maxime Kaci

Deuxième partie. La plainte : du rituel au genre
« Introduction », par Emilie Rosenblieh
« Pétitions parlementaires et littérature politique en Angleterre, xiiie-xiv e siècles », par Frédérique Lachaud
« Corriger le roi : la doléance comme source de légitimation de la noblesse de Bohême dans la Chronique de Dalimil (vers 1309-1313) », par Eloïse Adde
« “Se acord ne concorde ne s’y met, tout est taillé de périr” : doléances et réforme en France et dans l’empire médiéval », par Gisela Naegle
« “Requestes et remonstrances” : anatomie de la plainte politique huguenote dans la seconde moitié du xvie siècle », par Hugues Daussy
« Le discours remontrant parlementaire à la veille de la Révolution : de l’audace, rien que de l’audace ? », par Frédéric Bidouze
« “Projets des têtes fêlées” ou voix d’une France majeure ? Les formes de la revendication citoyenne à la fin de l’Ancien Régime », par Edmond Dziembowski

Troisième partie. Administration et efficacité de la plainte
« Introduction », par Jérôme Loiseau
« Entre économie du salut et construction de l’État moderne : les querimoniae collectées par Louis IX lors des enquêtes de réparation (1247-1270) », par Marie Dejoux
« Doléances de la noblesse comtoise dans l’État bourguignon naissant (1384-1404) », par Michelle Bubenicek
« Clameur et complainte dans le discours législatif royal à la fin du Moyen Âge », par Sophie Petit-Renaud
François Foronda : « L’audience en actes et l’acte d’audience : le tournant administratif sous le règne d’Isabelle la Catholique »
Jérôme Loiseau : « La plainte dans l’économie politique de quelques états provinciaux en France et en Franche-Comté (xviie-xviiie siècles) »
Raphaël Barat : « La “voie des signatures” dans les doléances populaires (République de Genève, fin xviie-début xviii e siècle) »
Conclusion générale : François Foronda : « Entre deux révolutions : doléances et plainte politique dans l’écocomie de la demande »

Résumés
Index des noms propres


Nicolas Perreaux

Médiéviste, ingénieur de recherche à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (LaMOP)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search