Publication : Joseph Morsel (éd.), Lettres de Monsieur L. (1514-1516)

Joseph Morsel a le plaisir de vous informer de la parution de son édition inédite, les Lettres de Monsieur L. (1514-1516)que vous trouverez ici en PDF.

Introduction de l’auteur :

« Le texte qui suit est celui d’une copie, dans un registre actuellement conservé aux Archives municipales de Nuremberg (Stadtarchiv Nürnberg) sous la cote B 11, Nr 372, d’un échange épistolaire entre les « Seigneurs de la guerre » (Kriegsherren) de la ville impériale de Nuremberg et un « espion » dont l’identité est dissimulée, mais qui s’avère être un nobliau soudoyé pour rapporter aux Kriegsherren les dires, projets, faits et gestes des nobles des alentours ainsi que du margrave de Brandebourg-Ansbach et secondairement des évêques ou archevêques de la région. Les lettres originales elles-mêmes étaient écrites avec du lait, tandis qu’un message banal (une commande commerciale ou la réclamation de documents écrits) était écrit à l’encre de l’autre côté, pour tromper un éventuel intercepteur. Ces lettres sont datées de 1514-1516 et sont au nombre de 27.

Ce registre est un volume de papier strictement contemporain des lettres elles-mêmes. Les transcriptions occupent 30 folios (soit 60 pages), les 150 folios suivants étant restés vierges (quoique numérotés). Les transcriptions sont toutes dues à la même main et sont précédées d’un index alphabétique, également presque vierge à l’exception d’une unique mention (de la même main) renvoyant à la première des lettres copiées dans le registre. Le tout est relié sous une couverture de cuir brun, sur laquelle est collée une étiquette de papier indiquant (de la même main que le registre) qu’il s’agit du registre n° 1 des lettres de « Monsieur L. ». […] »


Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.