Programme Enfermements. Retour sur 10 années de recherche

Abbaye prison de Clairvaux, bâtiment des convers. Crédits: Thomas Salva

Comparer les enfermements monastiques et carcéraux

Monastères, prisons, asiles, hôpitaux sont des « objets moralement totalement disparates » (Howard Becker). Cependant, tout en poursuivant des fins radicalement différentes, ils mettent en œuvre des dispositifs et des moyens en partie similaires, comme le règlement intérieur, l’emploi du temps, l’association étroite du travail aux pratiques religieuses ou la répartition spatiale des personnes. Depuis 2009, le programme de recherche Enfermements. Histoire comparée des enfermements monastiques et carcéraux vise à rapprocher analytiquement et à comparer ces institutions rassemblées sous la notion de « milieux clos », depuis le Moyen Âge jusqu’à l’époque contemporaine. Il est porté par deux historiennes du Lamop, Julie Claustre et Elisabeth Lusset, ainsi que par Isabelle Heullant-Donat (CERHIC, Université de Reims Champagne Ardenne) et Falk Bretschneider (Centre Georg Simmel, EHESS).

Des ouvrages collectifs et un webdocumentaire

Le programme de recherche Enfermements s’organise autour d’un cycle de rencontres scientifiques (colloques internationaux, etc.) qui a donné lieu à trois ouvrages collectifs parus aux Éditions de la Sorbonne :

En septembre 2018 a été mis en ligne le webdocumentaire Le cloître et la prison. Les espaces de l’enfermement (cloitreprison.fr), à destination d’un public élargi.

Un lieu : l’abbaye-prison de Clairvaux

Les manifestations du programme de recherche Enfermements ont pour cadre Clairvaux, ancienne abbaye cistercienne fondée en 1115, transformée en prison à l’époque napoléonienne et aujourd’hui encore maison centrale. La fermeture de la prison est programmée pour 2022.

Des partenaires

Le programme de recherche Enfermements se fait en coopération avec de nombreux partenaires dont l’Association Renaissance de l’Abbaye de Clairvaux, le Labex Hastec (Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances), les Archives départementales de l’Aube et le studio de création multimédia Lumento.

Suivez l’actualité du programme sur Twitter : @enfermements

Pour citer ce billet : Elisabeth Lusset, "Programme Enfermements. Retour sur 10 années de recherche," dans Les carnets du LaMOP, mis en ligne le 24/01/2019, consulté le 10/12/2019, https://lamop.hypotheses.org/4982.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.