La prosopographie : objets et méthode [2018-2019]

[vendredi 14h-17h]

Première séance : 23 novembre 2018

Responsables : Thierry Kouamé, Catherine Mérot et Emmanuelle Picard

avec la collaboration d’Édith PIRIO et de Geneviève PROFIT

Séminaire de recherche organisé par le LAMOP, l’UMR Triangle et les Archives nationales, avec le soutien du LabEx Hastec, d’ANHIMA, de l’IHMC

Public : étudiants, doctorants, chercheurs, archivistes

Séances salle Perroy, Sorbonne, entrée 14 rue Cujas, galerie Jean-Baptiste Dumas, escalier R, 2e étage

 

 

 

Alors que se multiplient les travaux revendiquant une approche prosopographique, ce séminaire de recherche propose d’interroger la méthode elle-même en analysant les travaux réalisés ou en cours, sous un angle scientifique (construction de l’enquête) et méthodologique (du choix des sources à la restitution des résultats). Ces questionnements favorisent la confrontation des différentes sciences sociales qui recourent à la prosopographie, ainsi que les réflexions utiles aux recherches futures. Ce lieu de rencontre permet aussi d’approfondir le dialogue entre chercheurs et archivistes, ainsi qu’entre historiens des quatre périodes, en mettant en évidence des gisements de sources mal connus ou inédits et en revenant sur les modalités d’usage les plus fécondes. Visant un public large, le séminaire se déroule à la Sorbonne, tout en s’adossant à un carnet de recherche Hypothèses. Chacune des séances est organisée de manière thématique et réunit deux à trois interventions.

La septième année du séminaire consacrera ses travaux à poursuivre et approfondir la réflexion engagée sur les questions de recherche auxquelles la prosopographie peut aider à répondre. Tous les objets ou toutes les hypothèses ne peuvent en effet tirer profit d’une telle approche, que ce soit par défaut de sources ou par la nature même des interrogations envisagées. Dans d’autres cas au contraire, la prosopographie non prévue initialement semble finalement s’imposer comme la seule méthode propre à résoudre certaines questions. Enfin, une prosopographie planifiée pour répondre à certains types de questionnement peut finalement produire des données qui iront bien au-delà des résultats attendus et ouvriront de nouvelles pistes. C’est donc autour des questions de recherche qui fondent ou qui résultent du recours à la prosopographie que le séminaire se propose de construire son travail annuel.

 

 

 

Programme des séances

23 novembre 2018 : Les élites politiques internationales

  • Vincent PUECH (Univ. de versailles – saint-quentin / dypac), Les élites politiques de l’Empire romain d’orient (IVe-VIe siècle)
  • Thierry PECOUT (Univ. de Saint-Étienne / LEM-CERCOR), Le programme Europange : les officiers princiers des territoires angevins (XIIIe-XVe siècle)

25 janvier 2019 : prosopographie et biographie

  • Robinson BAUDRY (Univ. Paris Nanterre / ArScAn), Le principat d’Auguste à travers la prosopographie des magistrats
  • Claire TIGNOLET (Paris-Dauphine / LAMOP), Le parcours biographique de l’évêque Théodulfe d’Orléans († 820/821)
  • Laurent GUTIERREZ (Univ. Paris Nanterre / CREF), Qui sont les militant.e.s du mouvement de l’éducation nouvelle en france (fin XIXe-milieu XXe siècle) ?

15 fevrier 2019 : la domination urbaine

  • Idaline HAMELIN (LabEx Hastec / ANHIMA), Le rôle des Alexandrins dans l’hellénisation de la chôra égyptienne à l’époque ptolémaïque
  • Julia CONESA SORIANO (Univ. d’Artois / Centre Roland Mousnier), Les cercles d’influence du haut clergé de Barcelone au Moyen Âge

15 mars 2019 : les strategies familiales

  • Marion CLAUDE (LabEx Hastec / ANHIMA), Les prêtres d’Akhmîm en Égypte de la Basse Époque à la période romaine (VIIIe siècle av. J.-C. – IIe siècle ap. J.-C.) : stratégies familiales ou endogamie forcée ?
  • Marie-Lise FIEYRE (Univ. Paris Diderot / ICT), Faire carrière chez les Bourbon : entre stratégies familiales, parcours individuels et statuts des personnes (XIVe-XVe siècles)
  • Antoine FERSING (Univ. de Strasbourg / ARCHE), Le rôle des origines familiales dans la carrière des officiers de robe en lorraine ducale (XVIe siècle et début du XVIIe siècle)

12 avril 2019 : controler la terre, controler les hommes

  •  Thomas ARÉAL (Univ. Clermont Auvergne / CHEC), Tenir la terre et administrer les hommes entre Dore et Allier. Prosopographie des acteurs de cette domination en basse Auvergne à la fin du Moyen Âge
  • Frédéric REGENT (univ. paris 1 / IHMC), Prosopographie des propriétaires d’esclaves (XVIIe-XIXe siècle) : sources, méthodes et enjeux

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME

 

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.