Colloque international : Examens, grades et diplômes, la validation des compétences par les universités du XIIe siècle à nos jours

[6-8 septembre 2018]

Organisé par Bruno Belhoste (IHMC) et Thierry Kouamé (LaMOP)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – sous l’égide de la Commission internationale pour l’histoire des universités et avec le soutien du LabEx Hastec, de l’UMR Triangle, du LARHRA et du Centre de Recherche sur la Formation (CNAM).

PRÉSENTATION

Pour Émile Durkheim, la délivrance des grades distinguait fondamentalement l’université médiévale des institutions d’enseignement occidentales qui l’avaient précédée. Dès le Moyen Âge, la validation des compétences par les universités prenait en effet la forme d’examens réglementés, débouchant sur des diplômes dont la valeur était reconnue par les pouvoirs publics. Ce contrôle juridiquement certifié des compétences, transcendant le rapport personnel de maître à élève, fait ainsi de l’université l’un des premiers systèmes d’enseignement institutionnalisés, selon l’expression de Pierre Bourdieu.

Si la sociologie et l’histoire de l’éducation se sont intéressées de longue date au fonctionnement de cette certification universitaire, rares sont les recherches qui l’ont étudiée dans une perspective transpériodique et systémique, depuis ses origines médiévales jusqu’à nos jours. C’est justement l’enjeu du colloque international organisé par le Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris et l’Institut d’histoire moderne et contemporaine, sous l’égide de la Commission internationale pour l’histoire des universités. Cette rencontre embrasse, dans un même mouvement, l’histoire des examens, grades et diplômes universitaires, à partir du moment où l’Église a transformé la licentia docendi en une procédure normalisée d’autorisation administrative.

Comité d’organisation : Bruno Belhoste, Thierry Kouamé, Boris Noguès, Emmanuelle Picard

Comité scientifique : Thierry Amalou (Paris 1), Robert Anderson (Édimbourg), Bruno Belhoste (Paris 1), Gian Paolo Brizzi (Bologne), Christophe Charle (Paris 1), Mordechai Feingold (Caltech, Pasadena), Willem Frijhoff (Rotterdam), Jean-Philippe Genet (Paris 1), Martin Kintzinger (Münster), Thierry Kouamé (Paris 1), Mauro Moretti (Sienne), Boris Noguès (ENS de Lyon), Emmanuelle Picard (ENS de Lyon), Lyse Roy (UQAM), Jacques Verger (de l’Institut)

 

PROGRAMME

Crédit : Image à la Une, Source gallica.bnf.fr / BnF – ms. français 1537, fol. 27v (détail)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.